top of page

Quelle est la différence entre l’accueil et l’acceptation ?



L’acceptation d’une situation sous-entend un effort pour dépasser certaines résistances.

Cela se produit souvent au travail, lorsqu’un projet nécessite de mettre autour de la tables différentes personnalités avec lesquelles certaines résistances peuvent apparaitre. Pour le projet, on fait fit des différences (que l’on n’oublie que temporairement) pour avancer. Dans ce genre de compromis, l’évolution du projet peut être réel, mais elle est rarement fluide.

On peut également accepter une situation personnelle difficile telle que la perte d’un proche ou d’un travail, ou tout autre évènement qui génère de la souffrance. En contrepartie, on essaie de se convaincre que « c’est la vie », c’est comme ça, on y peut rien, le temps va arranger les chose, c’est une mauvaise passe. En résumé, tout ira mieux dans le futur, et on oublie maintenant.


L’accueil est fondamentalement différent. L’accueil "se réalise" sans effort. On s’en rend rarement compte, car très rapidement, le mental prend le dessus et commence à étiqueter la situation et à émettre des jugements.

Pourtant, l’accueil véritable est naturel dans la mesure où c’est notre vraie nature derrière le voile du mental. Accueillir une situation problématique, c’est lui retirer toute charge émotionnelle. C’est vivre la situation pour ce qu’elle est, sans y mettre de qualificatif ni de jugement. C’est ce qui change tout, car en définitif, ce ne sont jamais les situations le problème, mais la façon dont on la perçoit à travers le voile du mental.


Par exemple, si je perds mon travail, je peux y mettre l'étiquette "Négatif" et vivre beaucoup de souffrance. Si je retrouve un autre emploi par la suite, qui me plait plus et pour lequel je suis mieux rémunéré, alors j’interprèterai ce nouvel évènement comme "Positif".


Si j’avais vécu le premier évènement avec l’accueil depuis cœur (par opposition à l’interprétation qui est issue de mental), sans jugement ni interprétation, j’aurai vécu la période sans emploi de façon beaucoup plus agréable.

En effet, lorsque l’accueil est présent, un « espace » intérieur se créé naturellement et un fonctionnement puissant se met en œuvre. Depuis ce calme intérieur (qui surgit malgré les remous extérieurs), une nouvelle dynamique prend le relai.

Elle ne fait pas appel au mental qui nous induit quasiment tout le temps en erreur, mais provient de ce que l’on peut appeler notre nature subtile. L’absence d’activation du mental permet d’accéder à des « informations » qui nous apparaissent alors sous forme d’ « élan ». C’est difficile de qualifier ce qui apparait alors avec un autre mot. On sait ce que l’on doit faire et comment le faire, sans aucun doute ni aucune peur. Le « message » est clair, limpide et nous invite à l’action en toute simplicité.

Pour notre exemple, cela peut être de chercher un emploi dans une autre branche (on tombera alors sur des opportunités), d’en parler à certaines personnes (qui pourraient avoir connaissance de postes libres dans leur entourage) … ou peut être de ne rien chercher et de faire une pause !!


Quel que soit l’élan du moment, il nous amènera immanquablement à notre destination, dans le calme et la Paix intérieur de notre vraie nature.


Accueillir, ce n’est pas ne rien faire.


C’est d’abord dire OUI à toutes les situations qui apparaissent, qui de fait existent puisqu’elles se présentent face à nous, mais sans les juger ni les étiqueter, avant d’agir (et non pas réagir) depuis cette « intelligence » intérieure qui se révèle alors. On vit alors « dans une Paix » qui s’approfondit petit à petit et qui révèle notre vraie nature de Joie, de Paix et d’Amour inconditionnel. Après, si l'élan apparait, on pose des actions depuis cette Paix.


Avant d’être confronté à des situations compliqués, il est intéressant de « jouer » à accueillir plein de petites situations de la vie quotidienne que le mental aurait qualifié de négatives :

  • Je casse un objet dans la maison,

  • Je suis en retard au travail,

  • La nouvelle que j’attends tarde à arriver,

  • L’objet que j’ai commandé n’est plus disponible,

  • Je suis coincé dans les bouchons.


Vous pourrez observer que rapidement une Paix apparait et permet de repositionner la situation à sa juste place, dégonflant alors les tensions qui commençaient à apparaitre.

  • Je casse un objet dans la maison, alors je le ramasse et je le jette. L’élan pourra me conduire à en acheter un autre … ou à me rendre compte qu’il ne me servait plus.

  • Je suis en retard au travail, alors j’appelle mes collègues pour les avertir. Une réunion était prévue ? Il y a de forte chance qu’elle commence en retard (voire soit annulée), que mon arrivée en retard ne soit pas un problème ou que malgré mes inquiétudes, j’arrive à l’heure.

  • Je suis coincé dans les bouchons. Cet exemple est très puissant car cette situation met en avant l’absence totale de contrôle. Je subis le bouchon !!! Accueillir le bouchon comme n’étant qu’une simple file de voitures qui n’avance pas est un très bon exercice … à réaliser peut-être après s’être déjà entrainé sur de plus petites situations génératrices de tensions.


Intégrer l’accueil au quotidien c’est se rappeler à sa vraie nature. C'’est réaliser que Ce que je suis de plus intime, le Moi originel, l’accueil total, inconditionnel et sans aucune limite.

49 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Réaliser Ce qui voit sans filtre

La réalisation de sa vraie nature ne change pas le monde, mais fait prendre conscience que la façon dont il était perçu jusqu'alors était erronée. Observer la vie avec le filtre du mental, c'est comme

Le simple vécu sans étiquetage apporte la Paix

Je viens de me rendre compte que c'est le week-end, un moment ou la Paix semble plus vaste et plus profonde que la semaine lorsque l'on travaille. Pour la première fois, je vis une absence de transiti

La souffrance et l'attachement

La souffrance est proportionnelle au degré d'attachement et d'identification aux objets qui nous entourent (objets physiques, pensées, émotions, croyances ...). Observer sans jugement, accueillir simp

Comments


bottom of page